Vintherine : le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 19 novembre 2014

Bidouillage : des leds pour capslock et numlock en bash

Les leds capslock et numlock sur ma machine sont ridiculement petits et mal placés. Dans la plupart des environnement de bureau (KDE, Gnome, XFCE, Cinnmon, Mate, Unity...) il y a des applets pour les remplacer, mais comme je n'utilise en lieu et place que d'un simple gestionnaire de fenêtre (OpenBox), je me suis trouvé assez dépourvu. J'ai cherché sur le web une application qui se loge dans le systray, mais sans succès.

D'où l'idée d'en faire une à ma sauce, mais comme je renvoie toujours au surlendemain l'apprentissage de Python  j'ai encore eu recours à un infâme bidouillage en bash. Enfin, ça fonctionne, et même plutôt bien, alors...

Les dépendances :
  • xterm pour exécuter le script dans une fenêtre facile à gérer
  • alltray pour envoyer la fenêtre dans le systray
  • xset pour connaître l'état du clavier (capslock et numlock)
  • xseticon (AUR) pour changer son icône à chaque changement d'état.
  • aplay, installé par alsa donc en principe présent

Lire la suite...

dimanche 16 novembre 2014

yaourt paginé et en couleur

extrait du wiki de archlinux.fr :

Yaourt est un programme en ligne de commande qui interface les fonctions de pacman et makepkg pour la gestion des paquets sous Arch Linux.

Cet outil bien connu des archers est particulièrement utile dans son mode interactif combinant recherche et installation (qui est du reste le mode par défaut). Pour les débianeux essayez d'imaginer un apt-cache search en couleur vous permettant de sélectionner dans le résultat le ou les paquet(s) à installer (peut-être cela existe-t-il).

Toutefois la recherche s'effectuant tant sur le nom du paquet que sur sa description, et intégrant d'office tous les paquets du dépôt des utilisateurs AUR, le nombre de lignes résultant peut vite devenir important. Et même gênant car le plus souvent ce qui nous intéresse est au sommet de la liste, provenant des dépôts officiels (core, extra, community, multilib) quand les dernières lignes que nous voyons, au moment de saisir le numéro des paquets à installer, ne contiennent que des paquets AUR. Dans un émulateur de terminal en mode graphique c'est le recours assuré à l'ascenseur ou à la molette !

Une solution est la pagination en utilisant une commande comme more, less ou most. Il existe pour cela l'option --pager. Extrait de la page man :

--pager
           Use $PAGER to show search results.

Il faut donc préalablement définir $PAGER :

export PAGER=less

ainsi la commande yaourt --pager monpaquet vous permettra de naviguer dans la liste avec les touches de paginations. Il suffira d'appuyer sur la touche q pour sortir de less et de se voir demander de saisir sa sélection.

Parfait.... mais il y a encore un petit quelque-chose à régler : la sortie n'est plus en couleur, l'option --pager désactivant cette caractéristique. Elle peut se rétablir avec l'option --color mais il faut alors demander à less d'autoriser les caractères spéciaux, ce qui se fait par l'option -r ⇒ export PAGER="less -r"

Et comme la commande finale (yaourt --color --pager) est un peu longue je me suis fait un alias et j'ai mis tout ça dans mon .bashrc :

export PAGER="less -r"
alias fromage="yaourt --color --pager"

vendredi 7 novembre 2014

Astuce : afficher rapidement une aide personnalisée

J'utilise un grand nombre de raccourcis claviers pour appeler mes applications favorites, ce qui va souvent plus vite que d'explorer un menu avec la souris. La difficulté est de s'en souvenir, même si les raccourcis à la Emacs d'Openbox facilitent grandement les choses. J'ai donc ressenti le besoin d'afficher simplement et rapidement un tableau des différentes commandes et de le faire disparaître de la même manière.

J'ai d'abord pensé à notify-send puisqu'il accepte le html. Mais peut-être pas toutes les balises, et sans doute pas quelque-chose aussi complexe qu'un tableau. Puis j'ai pensé à feh, la visionneuse d'image légère et paramétrable, qui sert notamment à gérer les fonds d'écran. Un petit tour dans la page man pour vérifier les options qui m'intéressent  :
  • -x pour créer des fenêtres sans marge.
  • -g pour positionner la fenêtre où bon me semble.
Le contenu de l'aide peut être édité avec n'importe quelle application : il suffit d'imprimer dans un fichier au format post-script puis de le transformer en jpg ou en png, par exemple avec Gimp. Puisque dans mon cas le contenu prend la forme d'un tableau j'ai utilisé LibreOffice calc.

Dernière chose : affecter un raccourcis à la commande d'affichage feh -x --geometry +548+35 ~/.config/openbox/raccourcis.png

Les paramètres de positionnement correspondent évidement à mon écran et à mon image, il faudrait les adapter dans un autre contexte.Une fois l'aide affichée un simple appuis sur la touche échap la fait disparaître.

L'inconvénient principal de ce dispositif est évidement à la nature picturale du support, qui interdit le copier / coller. J'ai testé divers programmes pour faire la même chose avec du pdf, mais sans succès. Ceci dit pour des notes plus complètes et navigables je recommande zim, disponibles dans toutes les distributions.

vendredi 19 octobre 2012

Géolocaliser ses photos manuellement

J'ai expliqué dans un billet précédent comment j'utilise mon GPS pour géolocaliser automatiquement mes photos. Mais il arrive parfois que l'on ait à procéder manuellement :

  • soit que l'on ait oublié son GPS
  • soit qu'il soit inutilisable (photos d'intérieur par ex:)

Il est possible alors de géolocaliser à posteriori en pointant sur une carte l'endroit supposé où ont été prises les photos. Il existe pour cela metadataEdit, un kipi-plugin à utiliser dans Digikam. Il suffit d'activer le plugin dans le menu Configuration > Configurer digikam > Modules externes kipi > Cocher "KIPI Pictures Metadata Editor". Sélectionnez ensuite un lot d'images puis allez dans le menu Image > Géolocalisation.
Seulement voilà :

  • Digikam me semble être une gigantesque usine à gaz bien trop longue à charger.
  • Localiser un point précis sur Google Map ou sur Open Street Map c'est pas une évidence. Comparez avec un fond de carte IGN, juste pour voir...

Autres solutions : oqapi, à laquelle je n'ai pas adhéré davantage.

Donc je me suis fendu d'un petit script que je peux directement utiliser dans un navigateur de fichier comme Nautilus ou Thunar, en combinaison avec un navigateur web.

Lire la suite...

mardi 26 juin 2012

Récupérer des données malencontreusement effacées.

J'ai accidentellement supprimé un répertoire contenant les photos de notre super week-end du 11 novembre dernier dans les gorges du Verdon. Ne me demandez pas comment j'ai fait mon compte, ce serait trop long à raconter, mais si j'écris ce billet vous vous doutez que je ne suis pas resté les bras croisés à pleurer sur mon sort.

Premier réflexe, ne plus toucher à mon PC pour ne pas aggraver mon cas : je savais en effet qu'effacer un fichier consistait simplement à enlever un pointeur dans le système de fichier. Tant qu'on n'écrit pas sur l’espace libéré les données elles-mêmes ne sont pas perdues.

Lire la suite...

dimanche 9 octobre 2011

Firefox 7

La dernière version du navigateur Firefox apporte, paraît-il, de nombreuse amélioration, particulièrement en termes de vitesse. Toutefois l'idée de simplifier le comportement dans la barre d'adresse en supprimant le protocole (http://) ne me semble pas une bonne idée. Même pour madame Michu qui finira de confondre le web et Internet.
Pour revenir au comportement normal saisir about:config dans la barre d'adresse, rechercher la chaîne "browser.urlbar.trimURLs" et passer la valeur à false

samedi 8 octobre 2011

Gérer ses photos

Une idée commune est de renommer ses photos en fonction du lieux et de la date/heure. Comme souvent la ligne de commande offre une solution infiniment plus facile et rapide que les clicodromes, en utilisant les données exiv contenues dans les photos elle-mêmes. Préalable, installer le programme qui va bien. Sous Debian et dérivés : sudo apt-get install exiv2.

La commande que j'utilise ensuite est :
exiv2 -r prefixe_%Y%m%d_%H%M%S_:basename: mv *.JPG

  • - prefixe = ce que je veux, en l'occurrence le lieux. Comme toujours j'évite les caractères spéciaux et remplace les blancs par des _
  • - %Y%m%d_%H%M%S = année mois date heures minutes secondes
  • - :basename: = ancien nom de fichier tel que donné par l'appareil photo, utile principalement si l'on utilise le mode rafale et que 2 photos ont été prises dans la même seconde.
  • - mv = action de renommer

Ne pas hésiter à utiliser man exiv2 pur afficher une aide complète et toutes les options.

Encore faut-il que les données exiv contenues dans les photos soient bonne ! Malencontreusement le week-end dernier mon appareil c'est réinitialisé au 1er janvier 2000 0h00 sans raison apparente :(

Pour corriger cela j'ai trouvé le programme jhead (sudo apt-get install jhead)

jhead -da2011:10:01/16:30-2000:01:01 *.JPG

  • -da = option de datage
  • 2011:10:01/16:30 = date/heure de la première photo concernée
  • 2000:01:01 = date erronée de la première photo concernée

Toute les photos du répertoire ont été rectifiées avec la bonne date/heure, le décalage dans le temps étant effectué par calcul. Encore une fois man jhead sera utile à maitriser toutes les options possibles.

lundi 26 janvier 2009

Rappel de la dernière commande

Dans une console !! rappelle la dernière commande. En un sens c'est identique à l'utilisation de la flèche haut mais cela permet quelque chose de plus : si on a oublié le sudo pour une commande réservée à root, plutôt que de retaper la commande, exécuter sudo !!

Ouvrir un dossier ou un document en tant que root

Sur la barre gnome cliquer avec le bouton droit, choisir ajouter au tableau de bord puis lanceur d'application personnalisé.

Commande : gksudo "gnome-open %u"

choisir une icône, un nom et un commentaire qui vont bien

Ensuite dans Nautilus prendre un fichier ou un dossier et le lâcher sur l'icône du lanceur

NB : les fichiers seront exécutés avec l'option par défaut de root. Il est possible de modifier la commande de celle-ci dans Nautilus (bouton droit, propriétés, ouvrir avec)