Certaines montagnes exercent un pouvoir d'attraction irrésistible. C'est pour moi le cas de la Haute Cime des Dents du Midi dont l'élégante arête sud attire le regard autant que les pas du montagnard. 

Bien visible depuis l'autoroute descendant à La-Roche-Sur-Foron, mieux encore depuis les sommets du Haut-Faucigny ou depuis les Portes du Soleil, elle domine de ses 3257m la vallée du Rhône et le lac Léman et fait face au Mont-Blanc par dessus la tour Sallière et le Mont Ruan. Bref, voilà longtemps que ce sommet était dans ma liste, et puisque ni ma chère et tendre ni aucun de mes amis n'étaient disponible pour ce week-end de Pentecôte je me suis décidé à y aller seul.

Début juin est une période idéale pour cette course : le sentier d'été est presque totalement déneigé, ce qui est parfait pour la montée, mais de longs champs de neige subsistent, notamment sous le sommet et sous le col de Susanfe, ce qui évite aux genoux de trop souffrir des 1850m de dénivelé à la descente. Juste au dessus du lac un alpage plat, sec et sans cailloux constitue un emplacement rêvé pour un bivouac et tout au long du chemin il est possible de remplir sa gourde aux eaux de ruissellement. Enfin il y encore bien peu de monde pour un si bel endroit, une fois passé le barrage : je n'y ai en effet rencontré qu'un couple au sommet et un valaisan solitaire au col des paresseux, avec lequel j'ai fait du reste une partie de la descente.

Seul regret : une brume, que certains appellent brume de beau temps, mais que j'attribuerais plutôt à la pollution, ne me permit pas d'apprécier pleinement le paysage. C'est à peine si je pouvais deviner les sommets des alpes valaisannes au delà du Grand-Combin ainsi que Montreux et le Léman pourtant si proches.

La page des photos.

Vue depuis la tête de Bostan Vue depuis le lac de Salanfe Itinéraire à la Haute-Cime
À la tête de Bostan le 16/03
Depuis le lac de Salanfe
Mon itinéraire