Vintherine : le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 17 juillet 2013

Objectif Kenya

Demain nous prenons l'avion pour l'Ouganda où nous rejoindrons Lauriane, et de là la voiture pour le Kenya ou nous avons planifié les ascensions d'un sommet du Mont Elgon et de la pointe Lenana au Mont Kenya. Avant de nous lancer à l'assaut d'un quasi 5000 (4985m) il était sage de nous préparer quelque peu, d'où les ascensions du Dôme de neige des Écrins le 30 juin et de l'épaule Nord de l'Aiguille des Glaciers le 14 juillet. Deux courses magnifiques et relativement faciles, particulièrement cette année grâce à des conditions glacières très favorables.

Pour la première nous avions emmené nos skis, ce qui fut notre seule erreur : long portage jusqu'au-delà du refuge du glacier blanc, neige trempée pour la montée au refuge des Écrins, neige glacée le lendemain matin... nous avons laissé les skis au dessus du col des Écrins. Nous avons été heureux de les retrouver ensuite pour le retour au refuge du glacier blanc mais il a fallu les reporter ensuite.

La montée au Dôme c'est faite sans problèmes, l'itinéraire entre les crevasses et les séracs étant marqué par une procession continue de montagnards qui entendaient profiter comme nous de cette belle fin de printemps. Du reste le refuge était tellement bondé qu'il nous a fallu dormir sur un matelas gonflable dans le réfectoire alors que nous avions retenu depuis le mercredi. Peut-être parce que le Dôme de neige est l'un des 4000 les plus faciles des Alpes, le refuge des Écrins est l'un des plus fréquentés de France.

Au sommet la vue est extraordinaire sur toutes les Alpes françaises mais un vent froid ne nous permis pas de l'admirer autant que nous l'aurions voulu.

Cheminement entre séracs et crevasse sous la Barre des Écrins

Pour le week-end du 14 juillet nous nous sommes dirigés vers le Cormet de Roseland, puis les Chappieux et la Ville des Glaciers. Nous avons planté la tente vers 2600m, un peu sous le refuge Robert Blanc et avons remonté cette magnifique combe glacière entre le Dôme de neige de l'Aiguille et l'Aiguille des Glaciers elle-même, débouchant sur l'épaule Nord et son panorama extraordinaire (à prendre au sens littéral du terme) sur la face Sud-Est du Mont Blanc, depuis les Dômes des Miages jusqu'aux aiguilles de Peuterey.

Voilà une course qui mérite d'être refaite, éventuellement à ski au printemps. Mais alors pas de bivouac, et un dénivelé de 1800m !

Le Mont-Blanc derrière Tré-la-Tête. À droite les aiguilles de Peuterey.

lundi 22 novembre 2010

Première rando de l'hiver

Certes ce n'était pas du grand ski mais cela nous permis de dérouiller les jambes et les spatules : tête de Balme, 800m de dénivelé sous les remontées mécaniques (inactives) du Tour, vue intermittente sur les Drus, la Verte et les aiguilles de Chamonix.

Première rando de l'hiver