Options de montage

Tout d'abord il faut que la partition sur laquelle réside le répertoire concerné soit monté avec l'option ACL. À priori c'est automatiquement le cas si elle est formate en extX ou en btrfs,. Pour vous en assurer tapez la commande
# tune2fs -l /dev/sdXY | grep "Default mount options:"
Si la réponse est
Default mount options:    user_xattr acl
C'est tout bon, sinon vous pouvez modifier les options de montage par défaut en utilisant tune2fs
# tune2fs -o acl UUID=uuid (ou /dev/sdXY ou LABEL=volume_name)
vous pouver aussi modifier la ligne correspondante dans fstab en rajoutant acl à la fin des options. Par exemple :
# /dev/sda4
UUID=cfa7cb12-e2f8-4789-9003-c19489204ed9 /home ext4 rw,relatime,data=ordered,acl 0 2
mais c'est moins souple en cas de disque externe.

Gestion des droits

la commande pour modifier les droits d'un fichier ou d'un répertoire est setfacl
# setfacl option(s) <règle> <fichier/répertoire>
Lisez la page de man qui va bien pour toutes les combinaisons possibles, nous ne nous arrêterons ici que sur les cas les plus courants.
les options qui nous intéressent ici sont -m (modifie) -R (récursif) et -d (par défaut)
les règles sont construites sous la forme qui:permissions
qui est soit un utilisateur soit un groupe : u:USERNAME ou g:GROUPNAME
permission est une combinaison des caractères r,w et x (read, write et execute).

Pour notre cas concret

# setfacl -dmR g:users:rwx /home/commun

Documentation

wiki archlinux (en anglais)
doc ubuntu-fr (en français)
redhat (en anglais)