Dimanche 24 mai : rassemblement au plateau des Glières des citoyens résistant d'hier et d’aujourd’hui. Mercredi 27 mai : journée nationale de la résistance et prise de parole, à l'initiative du Parti Communiste, devant le bâtiment de l'Intendance à Annecy où, le 23 mars 1944, furent arrêtés  vingt-cinq jeunes résistant du FTP et des jeunesses communistes, âgés de 15 à 20 ans, qui furent ensuite déporté à Dachau et dont sept seulement reviendront. Parmi eux Walter Bassan, infatigable président des CRHA et de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes, que nous eûmes le bonheur d'entendre à ces deux occasions.

Et comme un bonheur ne vient jamais seul il accepta sans façon notre invitation à dîner, emmenant avec lui son ami et réalisateur Gilles Perret, auteur du film qui lui fut consacré en 2009 : Walter, retour en résistance.

Les jours heureux est le nom du programme adopté par le Conseil national de la Résistance français le 15 mars 1944. C'est aussi un film de Gilles Perret. Ce furent pour nous ces deux journées où nous avons eu l'occasion de côtoyer ce grand monsieur d'une gentillesse et d'une simplicité extraordinaire,

photo : Walter en compagnie de Gilles Ravache devant l'Intendance où il fut arrêté en 1944