TraceTetePelouse.jpgLa combe du Grand Crêt est la randonnée à ski classique de chez classique pour les annéciens. Mais voilà plusieurs années que je n'y étais pas retourné : course trop souvent faite, trop de monde, paysages archi-connus...

Sauf que ce jeudi nous n'avions qu'une demi-journée devant nous, que nous étions peu entraînés et qu'un enneigement exceptionnel nous garantissait de chausser dès la voiture. Inutile de partir trop tôt, l'orientation générale Nord-Ouest de la combe préservant des rayons du soleil. Par contre il ne fallait pas oublier les couteaux, toute la montée se faisant en neige dure, pour ne pas dire glacée. L'alternative était de mettre les skis sur le sac et de monter à pied, ce qui aurait sans doute évité quelques conversions difficiles dans les portions les plus raides.

En montant le regard se fixe sur la Roche Perfia et son célèbre trou de la Mouche. Ma fille Lauriane en garde quelques souvenirs meurtris, elle qui dévissa dans la pente sommitale il y a une douzaine d'années. Derrière la Pointe Percée joue à cache-cache avec les nuages.

Nous atteignons le sommet vers 11h, juste quand les pentes commencent à décailler. Descente sans problèmes, la neige commençant à peine à pourrir dans le bas. C'est fou de ne pas avoir encore de neige totalement transformée le 2 mai !

20130502_110042_TetePelouse_DSCF4368.JPG
La Roche Perfia et son trou de la Mouche devant la Pointe Percée