Hier après-midi j'avais rendez-vous avec mes enfants pour manger une glace dans les vieux quartiers d'Annecy. Comme j'étais un peu en avance je me suis assis sur le rebord d'un bac à fleur et - n'ayant rien d'autre à faire - j'observais distraitement les déambulations des touristes particulièrement nombreux en cette période estivale. C'est alors que je surpris cette discussion entre un passant et sa femme :

« Quand le patron d'un restaurant nous propose une fondue à midi, en plein mois de juillet, et avec l'accent espagnol, l'authenticité en prend quand-même un drôle de coup. »

Si même les pimpins s'en rendent compte...