Nabeul (نابل) est une ville touristique située juste au nord de Hammamet avec laquelle elle constitue une conurbation de 185.000 habitants. Sa renommée est liée à la qualité artistique de ses faïences et à son marché du vendredi. Ce dernier point justifiant notre visite ce matin. Hélas le marché ne vîmes point (pas trouvé) et à la place nous nous fourvoyâmes dans le quartier "artisanal" attrape-touristes. Sans doute ai-je déjà évoqué mon aversion pour ce genre de commerce qui consiste à interpeller le chaland dans la rue pour "l'inviter" à visiter son échoppe (juste pour regarder...) puis à proposer un prix que chacun sait devoir diviser par deux. À Nabeul quelques (rares) commerçants on compris que cette pratique pouvait déconcerter une partie de la clientèle européenne peu habituée au marchandage et aimant voir les prix affichés à l'avance (prix du reste conformes à la règle édictée ci-dessus).

L'après-midi nous nous rendîmes à Kélibia (قليبية), petit port de pêche situé à la pointe de la péninsule du Cap Bon, en face de l’île italienne de Pantelleria. La réputation du lieu tient essentiellement à ses superbes plages et à son vin de muscat, mais nous nous contentâmes de visiter sa citadelle aux origines multiples, actuellement en cours de rénovation.

Citadelle de Kélibia

Le jour 6 sera réservé au farniente et le jour 7 au retour, ici se terminera donc cette chronique tunisienne.