Alors que le gouvernement agite l'épouvantail d'un déficit du financement des retraites à hauteur de 102 milliards à l'horizon 2050 (!) le dernier rapport de la Cour des Comptes permet de relativiser :

  • on y parle des fameuses niches fiscales (celles que l'on doit raboter!). Elles coûtent environ 75 milliards.
  • Mais aussi des niches sociales (qui permettent à l’employeur de payer moins de charges sociales). Elles représentent 79 milliards.
  • Et encore des modalités particulières de calcul de l’impôt (c'est joliment bien dit) qui ne sont pas des niches tout en étant des niches... et qui pèsent dans le budget de l'état pour 71 milliards.

Soit un total de 225 milliards d'euro  de manque à gagner ! Comme le disait Georges, il faut prendre l'argent là où il est.