Vintherine : le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 26 juin 2012

Récupérer des données malencontreusement effacées.

J'ai accidentellement supprimé un répertoire contenant les photos de notre super week-end du 11 novembre dernier dans les gorges du Verdon. Ne me demandez pas comment j'ai fait mon compte, ce serait trop long à raconter, mais si j'écris ce billet vous vous doutez que je ne suis pas resté les bras croisés à pleurer sur mon sort.

Premier réflexe, ne plus toucher à mon PC pour ne pas aggraver mon cas : je savais en effet qu'effacer un fichier consistait simplement à enlever un pointeur dans le système de fichier. Tant qu'on n'écrit pas sur l’espace libéré les données elles-mêmes ne sont pas perdues.

Lire la suite...

samedi 21 avril 2012

Archbang sur un netbook HP mini

Ma petite sœur, avec laquelle nous partageons quelques équipements divers, s'est dégotée un netbook HP mini afin de relever ses mails et voir ses photos en vacance. Et me demanda aussitôt d'y installer un OS digne de ce nom, ainsi que les quelques programmes nécessaires à son usage. Jusqu'à présent j'étais plutôt circonspect sur ce genre de matériel : que faire avec un écran aussi ridicule, un processeur riquiqui et si peu de mémoire ?

Une fois viré le Windows starter qui encombrait le disque dur ma première tentation fut de tester la dernière mouture de Ubuntu. Après tout, cette interface Unity qui me fait tant hurler sur un PC de bureau, avait été conçue justement pour ce genre d'engin. Bah... vu le titre de ce billet vous aurez compris que je n'ai toujours pas été convaincu.

Donc retour aux fondamentaux : un environnement léger, simple, et qui se contente de faire ce qu'on lui demande. Ça tombe bien, la combinaison Arch - Openbox - Tint2 est faite pour ça et existe en version prêt-à-porter sous le nom de arcbang ! Ça fonctionne comme une baguette magique de nos vieux comptes de fées : d'un seul coup le vilain crapaud se transforme en vaillant destrier capable de vous emmener au bout du monde sans rechigner à la tache. Oui, bon, peut-être que je m'emporte un peu, mais la différence par rapport à la solution précédente est évidente.

Seul petit bémol : le bouton droit du touchpad ne fonctionne pas (sous d'autres distributions non plus du reste). Quelques heures passées en tête à tête avec Mr Google n'y changent pas grand chose, si ce n'est ce post démesuré de 29 pages dans lequel on trouve un module psmouse patché qui semble fonctionner pour Ubuntu.

Avec l'aide diligente et efficace des maîtres archers du forum francophone de archlinux (grâce leur soit rendu ici) ceci fut promptement transformé en PKGBUILD dont je joint une archive ici. Si vous en avez l'usage commencez par mettre votre système à jour (pacman -Syu), redémarrez pour prendre en compte l'éventuelle nouvelle version du noyau, installez base-devel si ce n'est déjà fait, décompressez l'archive où bon vous semble, déplacez-vous dans le répertoire ainsi créé et tapez d'une main ferme et assurée la commande suivante :

makepkg -sirc

Pour la petite histoire j'ai changé d'avis sur les netbooks.

jeudi 5 avril 2012

Applet emplacements pour tint2 (ou autres panels qui en seraient dépourvus)

J'avais proposé dans un précédent billet un petit script pour créer un menu emplacement en utilisant un lanceur de tint2 svn. J'en livre ici une version 0.2, toujours en bash.

Nouveautés :

  • code un peu moins crade (pour un programmeur du dimanche)
  • récupération des emblèmes de Thunar

Fonctionnalités :

  • prend en compte les signets enregistrés dans votre navigateur de fichier
  • compatible Nautilus, Thunar et PcmanFM
  • récupère les icônes des dossiers selon de votre thème (sauf PcmanFM)
  • prend en compte les périphériques externes montés dans /media

Dépendances :

  • mygtkmenu pour l'affichage
  • gvfs pour les icônes des signets de Nautilus
  • tdb-tools pour les icônes des signets de Thunar
  • zenity pour les messages

Installation :

  • récupérez le script ici
  • installez-le où vous voulez (/usr/local/bin par ex.)
  • rendez-le exécutable (chmod +X /chemin/vers/myPlacesMenu)
  • créez un .desktop dans votre .local/share/applications ou récupérez celui-ci
  • dans la section Launcher de tint2 indiquez le chemin du .desktop

Personnalisation : Pour le moment seul le choix du navigateur est disponible. Le positionnement du menu (X,Y) est en cours.

samedi 31 mars 2012

Mon Tint2 (suite)

Le 5 mars dernier j'avais publié un premier billet sur mon utilisation de tint2 comme panneau / barre des tâches pour OpenBox. À l'usage deux petites choses manquaient encore à mon bonheur : un inhibiteur d'économiseur d'écran (pour les vidéos sur Internet) et une petite alarme facilement programmable.

Pour la première je connaissais déjà la commande xset du paquetage xorg-xset pour gérer l'économiseur d'écran et la gestion d’énergie de l’écran :

  • xset s off -dpms pour désactiver
  • xset s on +dpms pour rétablir

Mais cette commande permet bien d'autres choses (man xset pour connaître toutes les options) et notamment d'activer désactiver la cloche système

  • xset b pour désactiver
  • xset -b pour réactiver

Il suffit maintenant d'un petit script s'appuyant, comme d'habitude sur mygtkmenu, pour créer un petit lanceur à intégrer dans tint2 :

xsetMenu.jpg

J'ai mis le script, le lanceur et les icônes utilisées dans cette archive.

Pour l'alarme je voulais retrouver une applet que j'utilisais avec Gnome 2. Il y a deux paquetages qui semblent faire l'affaire dans AUR. Le premier, alarm-clock souffre d'un petit bug et l'icône ne s'affiche pas dans le systray. Pas de problème en revanche pour le presque homonyme alarm-clock-applet. Tout est très bien expliqué sur cette page.

À l'usage des anglophobes je précise que comme souvent la page web est en anglais mais l'application elle-même est bien francisée.

jeudi 8 mars 2012

Tout le monde n'a pas besoin d'un PC de gamer !

Une amie à nous voulais changer son vieux portable à bout de souffle pour quelque chose de simple et un peu plus ergonomique. Tous renseignements pris elle n'avait pas besoin de transporter sa machine hors de chez elle, ces besoins se résumant (comme beaucoup d'entre nous) à un peu d'Internet, de bureautique et un minimum de multimédia. Étant équipée d'une freebox et d'une chaîne stéréo je lui ai suggéré que l'on pouvait en faire un média-center gérant sa musique, ses photos, ses vidéos et la télévision.

Coté matériel nous avons donc cherché un mini PC le plus silencieux possible et avons trouvé sur Amazon une machine Sedatech pour 329€ avec les caractéristiques suivantes :

  • refroidissement passif, pas de ventilateur !
  • pas d'OS installé (pas de racketiciel).
  • Intel Atom D525 2x1,8Ghz
  • 4Go RAM
  • Disque dur 1000Go (oui, 1To !)
  • Graveur DVD-RW
  • 6 connecteurs USB 2.0 (dont 2 en façade et 2 e-sata)
  • Audio 5.1 avec prises casque et microphone en façade
  • Le tout dans un boîtier de 22,6 x 6,2 x 31,4cm

Lire la suite...

lundi 5 mars 2012

Mon Tint2

Avec mon Archbang (ArchLinux et Openbox) j'ai choisi d'utiliser tint2 en guise de panneau / barre des tâches, notamment pour sa capacité à gérer non seulement les bureaux multiples mais aussi mon double écran. J'ai installé la version svn disponible dans AUR qui permet l'utilisation de lanceurs.

Sans plus tarder en voici un aperçu (cliquez pour agrandir) :

Sur mon deuxième écran apparaît un panneau analogue, mais dépourvu de systray, dont les barres des tâches ne contiennent que les icônes des applications concernées par ce moniteur.

Grâce aux lanceurs j'ai pu bricoler quelques applets dont tint2 est actuellement dépourvu :

  • Un menu des applications favorites
  • Un menu emplacements
  • Une corbeille
  • Une icône pour afficher le bureau
  • Un terminal à la quake-like qui se cache dès qu'il perd le focus
  • Une icône pour quitter / se déconnecter

Lire la suite...

lundi 16 janvier 2012

Less is more !

J'ai évoqué dans un billet du 4 novembre dernier mon rejet d'Unity et de Gnome-Shell, et ma recherche d'un environnement plus simple et plus adapté à mes besoins (Internet, bureautique, composition musicale et multimédia). J'avais adopté alors XFCE4 tout en comprenant ce que voulait dire Linus Torwald à son sujet : « une régression par rapport à GNOME 2 mais un grand pas en avant en comparaison à GNOME 3 ».

Quoiqu'il en soit cette démarche m'a fait prendre conscience qu'une interface simple et peu gourmande avait pour effet premier de laisser davantage de ressources (cpu, mémoire...) aux applications elles-mêmes, ce qui est parfois bien agréable (gros fichiers graphiques, montage vidéo...). Poursuivant dans cette voie je me suis donc intéressé à OpenBox, qui n'est pourtant à priori qu'un simple gestionnaire de fenêtre (comme metacity ou compiz). Toutefois la présence d'un menu par le clic droit sur le bureau, et la possibilité de lui adjoindre quelques extensions en font un environnement de bureau certes minimaliste mais tout à fait honnête, et d'une grande vélocité. L'autre avantage est que, à condition de mettre un peu les mains dans le cambouis, on en fait à peu près ce que l'on veut.

Dans le même ordre d'idée Archlinux est une distribution aux antipodes de celles qui vous proposent de faire fonctionner votre installation "out of the box". Vous n'installez dans un premier temps que le minimum, puis ne choisissez que ce dont vous avez réellement besoin. Une distribution en kit, en quelque sorte. Cela suppose quelques recherche sur le web, voire quelques prises de tête, mais au final reste le plaisir de comprendre comment fonctionne le système et la satisfaction du travail bien fait.

Archlinux, Openbox et Tint2 constituent aujourd'hui mon environnement informatique, j'aurai l'occasion d'y revenir, notamment dans cette page consacrée à quelques trucs et astuces découverts pendant l'installation et dans l'utilisation de tous les jours.

dimanche 6 novembre 2011

APRIL : La BSA incite à la délation, le logiciel libre incite au partage

miniature affiche pastiche bsa

Le site korben.info dénonce dans sons article avançons la campagne d'appel à la délation lancée par le BSA (Business Software Alliance) , "bras armé des éditeurs de logiciels propriétaires" selon l'APRIL (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre).

À cet occasion cette dernière a ressorti une vielle affiche (2003) que notre ancien groupe d'utilisateur de Linux (SALUG, à Thônes) avait réalisé avec Parinux.

Bien sûr qu'elle est toujours d'actualité. Nous vous incitons à la difuser le plus largement possible.

vendredi 4 novembre 2011

Ubuntu, Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu ?

J'étais jusqu'à ce jour resté fidèle à ma Tango Studio, basée sur Ubuntu 10.04, et que je garde maintenant pour un usage exclusivement musical. Mais j'étais curieux de tester les dernières évolutions de cette distribution, d'autant plus que nombre d'amis dont j'entretiens l'ordinateur avaient franchi le pas.

Après 2 jours d'effort il me fallu me rendre à l'évidence : je ne réussirai jamais à m'adapter ni à Unity (l'interface par défaut de Ubuntu) ni à Gnome Shell. Je ne suis semble-t-il pas une exception :-(

J'ai donc essayé KDE (que j'avais abandonné au passage de la version 4.0) XFCE et LXDE.

- Surprise, KDE m'a paru beaucoup plus agréable que dans mon souvenir, et somme toute assez joli. Mais quand même un peu trop lourd.
- LXDE est tout le contraire, et pour le moment franchement rustique ! À revoir.
- Finalement j'ai opté pour XFCE, amélioré d'un dock AWN et de quelques screenlets, et en utilisant Dolphin à la place de Thunar comme gestionnaire de fichiers.

Ce qui me donne un bureau somme toute bien classique mais parfaitement fonctionnel.

Mon bureau XFCE

jeudi 13 octobre 2011

Dennis Ritchie

Dennis MacAlistair Ritchie et décédé le week-end dernier à l'age de 70 ans. Nul doute que cette nouvelle fera moins de bruit que celle du décès de Steve Jobs. Pourtant dmr (acronyme sous lequel il était connu) était ni plus ni moins que le père du langage C et l'un des fondateurs d'Unix sans lesquels il n'y aurait aujourd'hui ni Mac, ni Linux (dérivés directement d'Unix) ni Windows (dont des pans entiers de code viennent de BSD).

Le silence quasi complet dans les média sur cette disparition montre encore une fois que notre société attache infiniment plus d'importance au paraître qu'à l'être.

mercredi 12 octobre 2011

Grub 2

Depuis quelques temps (octobre 2009 chez Ubuntu) la plupart des distributions utilisent grub en version 2 (grub2) comme chargeur de système d'exploitation. À vrai dire je ne sais pas ce que cela apporte par rapport à la première version (grub legacy) ni même par rapport au bon vieux lilo de mes débuts. Par contre c'est nettement plus lourd à gérer, particulièrement quand on veux enlever une option de démarrage.
Ce fut le cas récemment à l'école où je travaille, sur un PC disposant d'un dual boot Linux / Windows XP. Comme souvent ce PC n'avais pas de CD d'installation mais une partition dédiée, que grub voyais, à juste titre, comme un OS à part entière. Donc régulièrement le système était "réinitialisé" par le choix d'une mauvaise option au démarrage et d'un OS qui ne (se) pose pas de question.

D'où un double problème :

  • rétablir le dual boot écrasé par Windows (par bonheur il n'y avais pas plus de dégât)
  • cacher cette option au démarrage

Lire la suite...

mardi 9 novembre 2010

RadioTray

radiotray est une application fidèle au grand principe KISS (Keep it Simple, Stupid) qui fait les bon programmes :

  • il ne fait qu'une chose, mais le fait bien : diffuser des web-radios
  • il est simple à utiliser : il s'installe dans la zone de notification et d'un clic vous laisse sélectionner la radio à écouter

RadioTray

Pour l'installation le plus simple est d'utiliser le dépot de getdeb

La page web de RadioTray

Lire la suite...

lundi 8 novembre 2010

Maverick + TangoStudio

Je me suis décidé à installer sur mon Toshiba U400 (160Go de HD, 4Go de RAM + carte son usb additionnelle Behringer UCA200) une TangoStudio pour mon activité musicale (compositions, enregistrements...) conjointement à une Ubuntu récente pour les autres activités (Internet, Bureautique, Photo...) Quoique spécialisée la TangoStudio devra toutefois permettre d'utiliser les applications les plus usuelles (Firefox, Thunderbird, Pidgin) de façon transparente, avec les mêmes données et les mêmes réglages.

Alors hop. .. au boulot

Lire la suite...

TangoStudio

TangoStudio est une distribution pour les musiciens avec noyau basse latence. Sa version actuelle Karmasutra (1.1) est basée sur Ubuntu 10.04.1

  • Plus d'une centaine d'applications audio installées
  • Pulseaudio n'est pas installé, le système d'exploitation utilise seulement alsa, jack et oss
  • Jack 0.118 configuré pour être utilisé directement en realtime mode avec qjackctl
  • etc...

jeudi 9 septembre 2010

Modifier l'apparence de la barre de saisie des emplacements dans Nautilus

depuis lucid la petite icône qui allait bien dans Nautilus pour changer l'apparence de la zone d'emplacement (boutons ou texte) a disparu. Les commandes qui remplacent :

Pour passer en mode texte

gconftool-2 --set /apps/nautilus/preferences/always_use_location_entry --type=bool true

Pour passer en mode boutons

gconftool-2 --set /apps/nautilus/preferences/always_use_location_entry --type=bool false


Certes, ce n'est pas très pratique. Une solution consiste à créer un petit script bash

#!/bin/bash

SHOW=$(gconftool-2 --get /apps/nautilus/preferences/always_use_location_entry)
if [ $SHOW = "true" ] ; then
   gconftool-2 --set /apps/nautilus/preferences/always_use_location_entry --type=bool false
else
   gconftool-2 --set /apps/nautilus/preferences/always_use_location_entry --type=bool true
fi

Enregistrez-le sous un nom quelconque (chgnautbar par exemple) soit dans /usr/local/bin (accessible à tous les utilisateurs) soit dans ~/bin. Il suffit ensuite de le rendre exécutable puis de l'associer à un lanceur ou à une action Nautilus

Un petit serveur python

pour partager simplement un répertoire (en read only) dans une lan party, pas besoin d'Apache, Samba ou autre NFS : se déplacer dans le répertoire à partager, passer en root (ne pas utiliser sudo) puis python -m SimpleHTTPServer 80 & (80 est le numéro du port, à remplacer si Apache tourne par ailleurs, par exemple par 1234)

mardi 3 février 2009

Donner un label à ses périphériques amovibles

Si l'on utilise un disque dur externe, une clef USB ou encore une carte mémoire, ce périphérique est monté dans /media/ en utilisant son label comme nom de répertoire. À défaut, par exemple après un formatage, c'est le positionnement dans /dev/ qui fait office, par ex: /dev/sdb1. L'inconvénient alors est que l'emplacement peut varier en fonction de l'ordre de branchement des dispositifs.
Pour indiquer (ou changer) le label d'une partition vérifier tout d'abord que le périphérique n'est pas monté puis procéder ainsi :

pour ext2/ext3

$ sudo tune2fs -L mon_label /dev/sdXx

pour vfat

$ sudo apt-get install mtools
$ echo 'drive i: file="/dev/sdXx"' > ~/.mtoolsrc
$ mlabel -n i:mon_label

pour ntfs

$ sudo apt-get install ntfsprogs
$ ntfslabel /dev/sdXx mon_label

Pavé numérique activé à l'ouverture de la session

Par défaut le pavé numérique n'est pas activé lors de l'ouverture d'une session. Pour l'obtenir tout d'abord installer numlockx :

$ sudo apt-get install numlockx

puis éditer /etc/gdm/Init/Default
avant exit0 ajouter

if [ -x /usr/bin/numlockx ]; then
 /usr/bin/numlockx on
fi

Pour kdm c'est /etc/kdex/kdm/Xsetup (x = version)

lundi 26 janvier 2009

Rappel de la dernière commande

Dans une console !! rappelle la dernière commande. En un sens c'est identique à l'utilisation de la flèche haut mais cela permet quelque chose de plus : si on a oublié le sudo pour une commande réservée à root, plutôt que de retaper la commande, exécuter sudo !!

Ouvrir un dossier ou un document en tant que root

Sur la barre gnome cliquer avec le bouton droit, choisir ajouter au tableau de bord puis lanceur d'application personnalisé.

Commande : gksudo "gnome-open %u"

choisir une icône, un nom et un commentaire qui vont bien

Ensuite dans Nautilus prendre un fichier ou un dossier et le lâcher sur l'icône du lanceur

NB : les fichiers seront exécutés avec l'option par défaut de root. Il est possible de modifier la commande de celle-ci dans Nautilus (bouton droit, propriétés, ouvrir avec)

- page 2 de 3 -