Vintherine : le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 5 octobre 2014

Remplacer Dropbox par ownCloud

J'ai évoqué dans un précédent billet les raisons incitant au passage de Dropbox à ownCloud. Je n'y reviendrai pas, une simple recherche « Dropbox polémique » dans votre moteur de recherche habituel vous permettra de vous faire votre propre idée.

OwnCloud étant un produit libre vous pouvez évidement l'installer sur votre propre serveur, si possible auto-hébergé. Ceci est hautement recommandable d'un point de vue libriste mais pas toujours réalisable (qualité de la connexion, disponibilité matérielle et humaine....) et n'est pas l'objet de cet article. Pour le besoin de ce test j'ai utilisé les services d'un hébergeur spécialisé à savoir la mère Zaclys. Vous pouvez naturellement en choisir un autre, par exemple sur cette liste publiée sur le site de ownCloud.

Description de l'offre

La mère Zaclys est une association loi de 1901 proposant un certain nombre de services dont un lecteur de flux, un album photo, un envois de gros fichiers (pièces jointes d'e-mail)... et un cloud. L'offre de ce dernier est très modulaire et évolutive allant de 0€ pour 1Go au serveur dédié. J'ai choisi pour ma part d’adhérer à l'association pour une cotisation de 9,60€/an, ce qui me donne droit à 10Go de cloud. À ce prix là faut pas se gêner. En fait si, il faut se souvenir que c'est une association et pas un supermarché, et que chacun à sa manière peut tenter de se rendre utile.

Pour en savoir plus ça ce passe sur cette page. N'oubliez pas d'activer votre cloud après votre adhésion : c'est deux processus différents.

Lire la suite...

samedi 6 septembre 2014

Le chiffrement des données sur le cloud (pour les nuls)

Une affaire des photos de stars volées sur Icloud a fait quelques bruits récemment. Et comme toujours un déchaînement de commentaires tous plus beaufs les uns que les autres :

  • bien fait pour elles, n'avaient qu'à pas faire des photos cochonnes
  • bien fait pour elles, n'avaient qu'à pas utiliser icloud
  • bien fait pour elles, z'avaient qu'à mieux protéger leur données
  • ...

Bon, on ne va pas ici faire des commentaires sur les commentaires !

Par contre on peut sans doute faire un lien avec d'autres affaires qui ne firent pas autant de bruit, si ce n'est dans la communauté libriste :

Voila qui, dans un cas comme dans l'autre, apporte de l'eau au moulin des logiciels libres, tels EncFS pour le chiffrement ou Owncloud pour la synchronisation des données en ligne. L'utilisation de ce dernier fera l'objet d'un futur article, mais signalons dès à présent qu'il existe de nombreux hébergeurs offrant ce service. Et revenons au chiffrement.

EncFS est un système de fichiers chiffrés extrêmement simple à installer et à utiliser. Conçu initialement pour Linux, il est également porté sous Windows, sous Mac et sous Android.

Lire la suite...

lundi 4 novembre 2013

Le jeu du chat et de la souris

À l'époque héroïque où j'ai découvert Internet (1994 ?) j'utilisais un modem 28Kbs et devais me connecter sur un BBS en Normandie (Calvacom) depuis ma Savoie natale. Au prix où France Télécom facturait la minute, le surf était plutôt limité. De ce fait les messages publicitaires étaient franchement mal vus. C'est tout juste si l'on admettait qu'une signature en bas de mail fasse référence à l'entreprise dans laquelle on travaillait. Le web était encore balbutiant et une pub sur Mosaic (l'ancêtre incestueux de Netscape dont une version devint Mozilla avant de se libérer et de donner naissance à Firefox...ouhhh), aurait vraiment paru incongrue.

Puis vint le RNIS qui permettait le surf à 64Kbs tout en laissant une ligne pour recevoir les appels téléphoniques. Mais comme FT facturait le double il n'y avait pas franchement d'économies. Aussi cette technologie ne trouvait preneur que dans les petites entreprises (dont le petit artisan que j'étais) pendant que les grosses utilisaient des lignes dédiées et les particuliers des modems 56Kbs. Toutefois les géants du commerce commençaient à entrevoir ce que le Web pouvait leur apporter et l'on vit fleurir les sites .com, pris de haut par les barbus de l'époque qui n'avaient que leur mépris à opposer à ceux qui allaient irrémédiablement briser leur rêve d'un Internet communautaire, éducatif et solidaire.

l'ADSL apparut en 1999, d'abord dans les grandes villes. C'était un progrès incontestable puisque pour la première fois la grande masse des utilisateurs n'avait plus à payer la connexion à la durée et il était possible de télécharger des fichiers important. Pour les linuxiens cela voulait dire les CD d'installation et les mise à jour de nos distributions, mais aussi les forums, les fanzines... Pour madame Michu il manquait encore un peu de contenu mais le monde du commerce comprit vite qu'il tenait là un filon inestimable. En dehors des épiphénomènes tel l'éclatement de la bulle Internet en 2000, on assista à une mainmise de nouveaux géants du web (Yahoo, Google, Amazon, Ebay....) sur Internet pendant que la publicité s'abattait sur le réseau comme la vérole sur le bas clergé.

Alors la souris internaute chercha tous moyens à se protéger des griffes de Raminagrobis.


Lire la suite...

lundi 23 janvier 2012

Rechercher avec Firefox (pour les nuls)

Est-ce par paresse, par manque d'imagination ? Toujours est-il que nous n'utilisons généralement que très peu des nombreuses possibilités que nous offrent nos logiciels préférés. C'est ainsi que je vois souvent des utilisateurs taper consciencieusement "www.google.fr" dans la barre d'adresse de Firefox pour débuter une recherche sur le web (les plus "avertis" utilisant un marque-page) ! Commençons donc par le commencement : Firefox dispose d'un moteur de recherche par défaut (généralement Google) et de moteurs complémentaires.

Tapez donc directement l'objet de votre recherche dans la barre d'adresse (par exemple Flora Tristan).

Rechercher dans la barre d'adresse

Ces mots ne constituant pas une adresse vont être, après usage de la touche "Entrée", transformés en une requête à votre moteur de recherche par défaut (ici google). Cool, donc pas besoin de taper préalablement l'adresse de google 8-) Nous verrons plus loin comment changer de moteur de recherche par défaut.

Lire la suite...

dimanche 9 octobre 2011

HTTPS Everywhere

HTTPS Everywhere est une extension pour Firefox développée par l'Electronic Frontier Foundation et le projet Tor qui réécrit toutes les requêtes vers certains sites en utilisant HTTPS, le protocole sécurisé SSL (Secure Socket Layer). De nombreux de site, sont déjà concerné, dont les plus consultés (google, wikipedia, facebbok, twitter...) Lors de l'accès à l'un de ces sites, le mode sécurisé est automatiquement activé par l'extension.

Firefox 7

La dernière version du navigateur Firefox apporte, paraît-il, de nombreuse amélioration, particulièrement en termes de vitesse. Toutefois l'idée de simplifier le comportement dans la barre d'adresse en supprimant le protocole (http://) ne me semble pas une bonne idée. Même pour madame Michu qui finira de confondre le web et Internet.
Pour revenir au comportement normal saisir about:config dans la barre d'adresse, rechercher la chaîne "browser.urlbar.trimURLs" et passer la valeur à false

jeudi 18 février 2010

Comment se passer de Google ?

Petit à petit Google a pris une place bien (trop) importante dans mon ordinateur :

  • google search (évidement)
  • google news
  • gmail
  • picasa (nos albums photo)
  • google docs (occasionnellement)
  • google maps
  • google groups
  • google traduction (avec l'excelent add-on gtranslate pour Firefox)
  • google bloc-notes
  • google bookmarks (c'est le premier que j'ai abandonné, au profit de Xmarks)

Voilà une position ultra-dominante pour le moins inquiétante: Google concurrence depuis quelques temps Microsoft dans le rôle de l'hydre à sept têtes. Et quand on sait ce que Mr Eric Schmidt, patron de Google, pense de la vie privée (1) il y quelques raisons de s'inquiéter.

Bref, je me suis décidé à réduire ma Google dépendance et livrerai dans de prochains billets les alternatives retenues pour chacune de ses applications.

(1) Dans le cadre d'une interview télévisée (CNBC - 03/12/09), M. Schmidt, PDG de Google, s'est exprimé sur le thème de la vie privée :

Je pense qu'il faut faire preuve de jugeote. S'il y a quelque chose que vous faites et que personne ne doit savoir, peut-être qu'il faudrait commencer par ne pas le faire. Si vous avez besoin qu'on respecte à ce point votre vie privée, le fait est que les moteurs de recherche, y compris Google, enregistrent et conservent des informations pendant un certain temps. Il faut bien réaliser que nous, aux USA, sommes soumis au Patriot Act, et donc qu'il est possible que toutes ces informations soient mises à la disposition des autorités à leur demande.