Vintherine : le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 décembre 2014

LockKeys 0.2

J'ai évoqué récemment mon besoin d'avoir une applet indicateur d'état du clavier (capslock et numlock) indépendante de l'environnement de bureau. Ne trouvant rien qui me satisfasse j'ai alors bidouillé un script en bash, mais avec dans un coin de ma tête l'idée que l'occasion était bien belle de me mettre enfin à Python. D'autant plus que j'utilise Battery Monitor (aka batterymon-clone) écrit en python2 et dont je me suis bien entendu largement inspiré.

Fonctionnement : une simple icône dans le systray avec un menu accessible par un clic droit

En option il est possible de jouer un son et/ou d'afficher une notification. Le jeux d'icônes et le fichier son doivent être installés pour l'instant dans /usr/local/share/lockkeys. Ils sont réunis dans cette archive.

Lire la suite...

Roche Parnal

Que faire un dimanche d'automne tout gris quand la neige encombre les sommets mais ne permet pas encore de sortir les skis ? Retournant la carte dans tous les sens nous avons fini par jeter notre dévolu sur la Roche Parnal, petit sommet du massif des Bornes dominant la basse vallée de l'Arve. Ce que ne montre pas la carte c'est un sentier qui permet de relier les cols du Câble et du Freu en passant par le sommet et de réaliser ainsi une traversée bien sympathique.

Le départ se fait au parking du Chesnet, au sommet du petit village de Orange (commune de La-Roche-sur-Foron). Le faible dénivelé - à peine plus de 700m - permet un départ tardif et il est plus facile de monter par le col du Câble, qui présente la seule difficulté du parcours (passage équipé comme le nom du col le suggère). 

Les photos du jour, c'est ici.

20141130_141708_Roche-Parnal_DSCF7821.JPG Itineraire_Roche-Parnal.jpg
Au sommet de Roche Parnal Notre itinéraire

mercredi 19 novembre 2014

Copie spéciale

Cela fait quelques temps que je pensais à un petit script pour me simplifier la vie dans certaines circonstances :

  • quand le clavier est verrouillé en majuscule et que je ne m'en rends compte qu'au bout d'une minute (et oui, je ne sais pas taper sans regarder mes doigts) !
  • quand je dois copier coller une zone numérique dont le séparateur décimal est un point au lieu d'une virgule (ou inversement)
  • quand je veux traduire à la volée un texte d'un document quelconque ailleurs que sur le web (page de man par exemple)

Je n'imaginais pas à quel point cela pouvait être facile... à une toute petite difficulté près.

Lire la suite...

Bidouillage : des leds pour capslock et numlock en bash

Les leds capslock et numlock sur ma machine sont ridiculement petits et mal placés. Dans la plupart des environnement de bureau (KDE, Gnome, XFCE, Cinnmon, Mate, Unity...) il y a des applets pour les remplacer, mais comme je n'utilise en lieu et place que d'un simple gestionnaire de fenêtre (OpenBox), je me suis trouvé assez dépourvu. J'ai cherché sur le web une application qui se loge dans le systray, mais sans succès.

D'où l'idée d'en faire une à ma sauce, mais comme je renvoie toujours au surlendemain l'apprentissage de Python  j'ai encore eu recours à un infâme bidouillage en bash. Enfin, ça fonctionne, et même plutôt bien, alors...

Les dépendances :
  • xterm pour exécuter le script dans une fenêtre facile à gérer
  • alltray pour envoyer la fenêtre dans le systray
  • xset pour connaître l'état du clavier (capslock et numlock)
  • xseticon (AUR) pour changer son icône à chaque changement d'état.
  • aplay, installé par alsa donc en principe présent

Lire la suite...

dimanche 16 novembre 2014

yaourt paginé et en couleur

extrait du wiki de archlinux.fr :

Yaourt est un programme en ligne de commande qui interface les fonctions de pacman et makepkg pour la gestion des paquets sous Arch Linux.

Cet outil bien connu des archers est particulièrement utile dans son mode interactif combinant recherche et installation (qui est du reste le mode par défaut). Pour les débianeux essayez d'imaginer un apt-cache search en couleur vous permettant de sélectionner dans le résultat le ou les paquet(s) à installer (peut-être cela existe-t-il).

Toutefois la recherche s'effectuant tant sur le nom du paquet que sur sa description, et intégrant d'office tous les paquets du dépôt des utilisateurs AUR, le nombre de lignes résultant peut vite devenir important. Et même gênant car le plus souvent ce qui nous intéresse est au sommet de la liste, provenant des dépôts officiels (core, extra, community, multilib) quand les dernières lignes que nous voyons, au moment de saisir le numéro des paquets à installer, ne contiennent que des paquets AUR. Dans un émulateur de terminal en mode graphique c'est le recours assuré à l'ascenseur ou à la molette !

Une solution est la pagination en utilisant une commande comme more, less ou most. Il existe pour cela l'option --pager. Extrait de la page man :

--pager
           Use $PAGER to show search results.

Il faut donc préalablement définir $PAGER :

export PAGER=less

ainsi la commande yaourt --pager monpaquet vous permettra de naviguer dans la liste avec les touches de paginations. Il suffira d'appuyer sur la touche q pour sortir de less et de se voir demander de saisir sa sélection.

Parfait.... mais il y a encore un petit quelque-chose à régler : la sortie n'est plus en couleur, l'option --pager désactivant cette caractéristique. Elle peut se rétablir avec l'option --color mais il faut alors demander à less d'autoriser les caractères spéciaux, ce qui se fait par l'option -r ⇒ export PAGER="less -r"

Et comme la commande finale (yaourt --color --pager) est un peu longue je me suis fait un alias et j'ai mis tout ça dans mon .bashrc :

export PAGER="less -r"
alias fromage="yaourt --color --pager"

samedi 15 novembre 2014

Rechercher sur le web avec Thunderbird

Avec son lecteur de flux et son lecteur de newsgroups Thunderbird est bien plus qu'un simple courrielleur. Il dispose en conséquence de deux modules de recherche : l'un opère à l'intérieur de votre courrier ou flux (contenu, expéditeur, destinataire...), l'autre permet de rechercher dans le web le contenu d'une zone sélectionnée.

C'est ce dernier qui est sujet à polémique puisqu'il utilise par défaut le moteur de recherche de Microsoft, Bing, avec lequel Thunderbird a passé un accord de partenariat (comme Firefox avec Google). Les autres moteurs livrés à l'installation sont Amazon, AOL, eBay, Twitter , Yahoo et Wikipédia, presque tous dans leur versions américaines (Yahoo etTwitter se francisant à la volée).

Le plus embêtant c'est qu'il ne semble pas y avoir d'option de menu pour en ajouter ou en supprimer.

Ce n'est pourtant pas très compliqué car Thunderbid utilise le même type de fichiers xml que Firefox et les stocke dans /usr/lib/thunderbird/searchplugins/ et dans les répertoires de profil  ~/.thunderbird/xxxxxxxx.default/searchplugins (ceux de Firefox sont dans /usr/lib/firefox/browser/searchplugins/ et ~/.mozilla/firefox/xxxxxxxx.default/searchplugins)

il vous suffit donc de copier / coller les moteurs qui vous intéressent ou, tout simplement, de remplacer le dossier searchplugins de Thunderbird par un lien pointant sur celui de Firefox :

rm -rf ~/.thunderbird/xxxxxxxx.default/searchplugins
ln -s ~/.mozilla/firefox/xxxxxxxx.default/searchplugins ~/.thunderbird/xxxxxxxx.default/searchplugins

(remplacez xxxxxxxx.default par le nom du dossier dans votre répertoire personnel).  Ainsi tout ajout ou suppression d'un moteur de Firefox vaudra pour Thunderbird.

Notez que les moteurs installés dans /usr/lib/firefox/browser/searchplugins/ ne seront pas pris en compte sauf être copiés dans ~/.mozilla/firefox/xxxxxxxx.default/searchplugins (par exemple wikipedia en langue anglaise).

Par ailleurs si vous souhaitez ne pas voir apparaître tout ou partie des moteurs installés avec Thunderbird il vous faudra les supprimer en tant que root dans /usr/lib/thunderbird/searchplugins/. Mais ce sera à faire à chaque mise à jour du paquet.

Mise en œuvre

Sélectionnez une zone de texte dans un message (mail, news, flux) puis clic droit et en 3ème ligne « rechercher ... avec ... »

Changer de moteur

cliquez sur une des icônes dans la barre de gauche

Choisir un moteur par défaut

Cliquez sur l'icône en forme de cœur en bas de la barre de gauche et cela affectera le moteur en cours comme moteur par défaut.

vendredi 7 novembre 2014

Astuce : afficher rapidement une aide personnalisée

J'utilise un grand nombre de raccourcis claviers pour appeler mes applications favorites, ce qui va souvent plus vite que d'explorer un menu avec la souris. La difficulté est de s'en souvenir, même si les raccourcis à la Emacs d'Openbox facilitent grandement les choses. J'ai donc ressenti le besoin d'afficher simplement et rapidement un tableau des différentes commandes et de le faire disparaître de la même manière.

J'ai d'abord pensé à notify-send puisqu'il accepte le html. Mais peut-être pas toutes les balises, et sans doute pas quelque-chose aussi complexe qu'un tableau. Puis j'ai pensé à feh, la visionneuse d'image légère et paramétrable, qui sert notamment à gérer les fonds d'écran. Un petit tour dans la page man pour vérifier les options qui m'intéressent  :
  • -x pour créer des fenêtres sans marge.
  • -g pour positionner la fenêtre où bon me semble.
Le contenu de l'aide peut être édité avec n'importe quelle application : il suffit d'imprimer dans un fichier au format post-script puis de le transformer en jpg ou en png, par exemple avec Gimp. Puisque dans mon cas le contenu prend la forme d'un tableau j'ai utilisé LibreOffice calc.

Dernière chose : affecter un raccourcis à la commande d'affichage feh -x --geometry +548+35 ~/.config/openbox/raccourcis.png

Les paramètres de positionnement correspondent évidement à mon écran et à mon image, il faudrait les adapter dans un autre contexte.Une fois l'aide affichée un simple appuis sur la touche échap la fait disparaître.

L'inconvénient principal de ce dispositif est évidement à la nature picturale du support, qui interdit le copier / coller. J'ai testé divers programmes pour faire la même chose avec du pdf, mais sans succès. Ceci dit pour des notes plus complètes et navigables je recommande zim, disponibles dans toutes les distributions.

mardi 4 novembre 2014

Aska

Une jolie princesse est arrivée parmi nous hier, 3 novembre, à 16h10. Elle s'appelle Aska. Nous voici donc doublement grand-parents, et doublement heureux.

dimanche 2 novembre 2014

Chalcolithique graffitis

Quel beau début d'automne ! Il aurait été dommage de ne pas en profiter pour un petit raid en montagne. Oui mais les nuits sont bien fraîches en cette saison pour dormir sous la tente ! Où trouver des refuges ouverts à cette période ? Tour du Mont Viso ? Non, tous fermés. Le Mercantour ? Bingo, quasiment tous ouverts. Et voilà longtemps que nous envisagions d'aller voir ces pétroglyphes si réputés.

Nous avons imaginé à la hâte un petit itinéraire de 3 jours associant les vallées des Merveilles et de Fontanalba, mis quelques vêtements chauds dans le sac à dos et pris la route du Sud.

Que dire ? Le Mercantour est un parc extraordinaire, avec des paysages magnifiques et variés, parfois minéraux et parfois verdoyants, de petits lacs de partout, des chamois et des bouquetins à profusion, des sentiers bien tracés et balisés. Et, cerise sur le gâteau, ces pétroglyphes uniques, ancêtres protohistoriques des graffitis.

La gravure "le Christ"
Le lac vert
notre itinéraire

Lire la suite...

Aménagement d'une 807 Peugeot

J'avais rédigé un article sur fourgon-nomade.net il y a 3 ans à propos de l'aménagement de notre 807 façon "mini camping-car". J'ai voulu passer le lien à des amis ayant le même véhicule mais je m'aperçus alors qu'il fallait être inscrit dans le forum pour simplement afficher la page ! C'est très nul n'est-ce pas ? Aussi je la reproduit ci-dessous.

La 807 Peugeot fait partie des monospaces dont les sièges avant peuvent pivoter à 180°. Par ailleurs les sièges arrières sont déposables, laissant un plancher quasiment plat. Aussi les solutions utilisées pour les ludospaces peuvent être facilement améliorées. Mes objectifs en matière d 'aménagement étaient les suivants :

  • un coin vie (popote, lecture, musique) profitant du confort des sièges avant, avec un accès maximum aux bagages
  • un coin dodo avec un vrai sommier à lattes et un vrai matelas
  • un aménagement totalement amovible mais stable
  • un budget le plus serré possible (comme tout le monde)

Lire la suite...

dimanche 5 octobre 2014

Remplacer Dropbox par ownCloud

J'ai évoqué dans un précédent billet les raisons incitant au passage de Dropbox à ownCloud. Je n'y reviendrai pas, une simple recherche « Dropbox polémique » dans votre moteur de recherche habituel vous permettra de vous faire votre propre idée.

OwnCloud étant un produit libre vous pouvez évidement l'installer sur votre propre serveur, si possible auto-hébergé. Ceci est hautement recommandable d'un point de vue libriste mais pas toujours réalisable (qualité de la connexion, disponibilité matérielle et humaine....) et n'est pas l'objet de cet article. Pour le besoin de ce test j'ai utilisé les services d'un hébergeur spécialisé à savoir la mère Zaclys. Vous pouvez naturellement en choisir un autre, par exemple sur cette liste publiée sur le site de ownCloud.

Description de l'offre

La mère Zaclys est une association loi de 1901 proposant un certain nombre de services dont un lecteur de flux, un album photo, un envois de gros fichiers (pièces jointes d'e-mail)... et un cloud. L'offre de ce dernier est très modulaire et évolutive allant de 0€ pour 1Go au serveur dédié. J'ai choisi pour ma part d’adhérer à l'association pour une cotisation de 9,60€/an, ce qui me donne droit à 10Go de cloud. À ce prix là faut pas se gêner. En fait si, il faut se souvenir que c'est une association et pas un supermarché, et que chacun à sa manière peut tenter de se rendre utile.

Pour en savoir plus ça ce passe sur cette page. N'oubliez pas d'activer votre cloud après votre adhésion : c'est deux processus différents.

Lire la suite...

mercredi 1 octobre 2014

Trois randonnées en septembre

Après un été médiocre sur les Alpes le soleil de septembre fut propice à de belles randonnées. En voici trois qui ont en commun d'offrir un panorama superbe au prix d'un faible dénivelé (entre 900 et 1100m).

L'aiguille de Borderan

La combe de Borderan est bien connue des skieurs hors piste qui peuvent l'aborder à partir des remontées mécaniques de La Clusaz. Elle est empruntée également dans sa partie basse par ceux qui redescendent de la via ferrata "Yves Pollet-Villard" qui parcourt la falaise du même nom. Mais c'est aussi une jolie randonnée pédestre aboutissant à un sommet facile d'accès pour autant que le terrain soit sec (pentes herbeuses).

Avec un peu de chance vous pourrez comme nous admirer le vol d'un gypaète barbu − dont un couple niche à proximité − ou les acrobaties aériennes de quelques vautours fauves. Et à la descente, à l'orée de la forêt, vous pourrez remplir votre panier de délicieuses framboises pour vos desserts, confitures, sirops ou liqueurs.

Le Piquet de Nantes

Au Nord de La Mure, entre Grenoble et Gap, le massif du Taillefer occupe une position privilégiée entre Oisans, Belledonne, Vercors et Dévoluy. Les hauts sommets du chaînon oriental (Grand Galbert, Taillefer, Grand Armet, Coiro) sont réputé tant par leurs itinéraires alpins que par leur génépi. Le chaînon central (Grand Serre, Tabor, Piquet de Nantes), un peu moins élevé, et le théâtre d'aimables randonnées aux pentes ensoleillées et aux sommets aisés.

Le Piquet de Nantes, le plus méridional d'entre eux, est accessible depuis La Valette ou Saint-Honoré. La boucle que nous avons suivi, au départ de la Grande Combe (entre col de Malissol et le hameau du Poyet), découvre ses merveilles panoramiques tout au long de la montée. Le Dévoluy tout d'abord, dès la sortie de la forêt, avec L'Obiou, le Grand Ferrand et le Pic de Bure. Le Vercors ensuite, en arrivant sur l'arête sud, avec le Grand Veymont et la Grande Moucherolle. Le Mont Aiguille se découvre petit à petit, caché au début par le Senépi. On voit apparaître ensuite les lacs de Laffrey, tels trois joyaux dans leur écrin. Puis la Chartreuse, émergeant derrière le Grand Serre, et enfin le Taillefer et le Grand Armet, seigneurs de ces lieux.

La descente par la Grande Combe permet de donner encore plus de variété à cet itinéraire qui n'en manquait pas. Et de se régaler ici encore des dernières framboises de l'année.

Le Mont Charvin

Avec ses 2409m le Mont Charvin n'est pas le plus haut sommet des Aravis, loin s'en faut. Pourtant sa position dominante au Sud de la chaîne, l'élégance de ses lignes et son impressionnante  muraille Sud-Est lui confère un prestige qui lui valut le surnom de Cervin Savoyard.

Outre la voie normale parcourant la face Ouest et l'arête Nord-Ouest on peut gravir l'arête Sud (accessible par le Cul d'Ugine ou le Goulet de la Trouye) ou l'arête Nord-Est (accessible par le lac du Charvin, par le col des Porthets ou le pas de l'Ours). Combiner 2 de ces itinéraires permet de faire une boucle et de varier les plaisirs. Après avoir garé les voitures au parking des Chandoches nous nous sommes dirigés vers le col des Porthets, avons coupé au dessus du lac pour rejoindre l'arête Nord-Est et sommes redescendus par la face Ouest.

Super panorama à 360° au sommet couvrant de l'Oisans au Faucigny.

mardi 30 septembre 2014

Lotte de rivière façon meunière

La lotte d'eau douce, ou lotte de rivière, est comme l'omble chevalier un poisson qui nous vient de l'époque glacière pendant laquelle il fut piégé dans des lacs de montagnes et dut s'acclimater. De mœurs essentiellement nocturnes il est difficile à observer (et à pêcher) mais est pourtant présent dans tous nos lacs alpins (Léman, Annecy, Bourget...). Aimant les eaux fraîches il vit dans les fonds sableux où il se nourrit de vers et de larves. Il meurt, paraît-il, si la température de l'eau excède 23°C.

D'un point de vue gastronomique, celui qui nous intéresse principalement ici, c'est un poisson au goût très fin, à l'instar de nombreux poissons d'eau douce de nos régions alpines (brochets, ombles, truites, perches....), mais s'en distingue par la fermeté de ses chairs. Et par bonheur il est peu onéreux et facile à cuisiner. N'hésitez donc pas à en réclamer à votre poissonnier.

Voici une manière toute simple de l’accommoder qui ravira votre cher(e) et tendre lors d'un repas en amoureux :

Choisir une belle lotte d'environ 40cm (c'est les plus grandes que l'on puisse trouver) et demander au poissonnier de la vider mais en gardant le foie et, le cas échéant, les œufs.Si vous ne trouvez pas une telle taille vous pouvez en prendre deux petites.

Retirez le foie et la poche d'œufs, salez et poivrez extérieur et intérieur, farinez.  Faites chauffer un peu d'huile dans une grande poêle (coupez la tête et la queue du poisson si nécessaire) et faites cuire la lotte, le foie et les œufs environ 20 minutes à feu moyen en les retournant régulièrement et délicatement. Réservez le poisson au chaud et déglacez avec un jus de citron et un verre de blanc sec (idéalement une roussette de Savoie, un Ayse tranquille ou un Apremont). Mélangez une cuillère à café de fumet de poisson lyophilisé et laissez réduire. Pendant ce temps servez le foie découpé en fines tranches (et les œufs) en apéritif sur des toasts grillés. Avec le même vin de Savoie, cela va de soi.

Quand la sauce sera suffisamment réduite éteignez le feu et faites fondre dans la poêle encore chaude environ 30g de beurre. Levez les filets du poisson et présentez-les dans une assiette chaude, nappés de sauce et accompagné de riz ou de pommes vapeurs. Avec le même vin de Savoie, cela va de soi.

jeudi 18 septembre 2014

TouchpadToggle : Gestion du touchpad

Le touchpad, je ne m'en sers que quand je ne peux pas faire autrement, c'est-à-dire quand je n'ai pas de souris. Par contre quand il est actif il me gène plus qu'autre chose et l'activité des mains sur le clavier provoque bien des erreurs. Il y a bien une touche de fonction prévue à cet usage sur mon ordinateur mais elle ne fonctionne pas nativement dans mon environnement de travail (Archlinux Openbox). Aussi je l'avais tout simplement (et paresseusement) désactivé en mettant dans mon autostart la première commande trouvée sur le web :
$ /usr/bin/synclient TouchpadOff=1 &

Curieusement cela n'affecte que le déplacement du pointeur, mais pas l'activité des boutons. ClickPad=0 résolvait partiellement le problème (le simple clic, mais pas le double) mais la recherche commençait à devenir pénible et je sentais bien que si je voulais une solution pérenne il me fallait reprendre le problème à la base. En l’occurrence la base c'est xorg (tant que Wayland n'aura pas définitivement remplacé xorg), et ça tombe bien, chez xorg ils ont commis un petit outil en ligne de commande pour gérer les périphériques d'entrée : xinput (que vous trouverez dans le paquet xorg-xinput de toutes les bonnes distributions).

Voici donc ma démarche et le petit script qui en résulte (voir à la fin de l'article). À adapter en fonction des besoins et du matériel.

Lire la suite...

samedi 6 septembre 2014

Le chiffrement des données sur le cloud (pour les nuls)

Une affaire des photos de stars volées sur Icloud a fait quelques bruits récemment. Et comme toujours un déchaînement de commentaires tous plus beaufs les uns que les autres :

  • bien fait pour elles, n'avaient qu'à pas faire des photos cochonnes
  • bien fait pour elles, n'avaient qu'à pas utiliser icloud
  • bien fait pour elles, z'avaient qu'à mieux protéger leur données
  • ...

Bon, on ne va pas ici faire des commentaires sur les commentaires !

Par contre on peut sans doute faire un lien avec d'autres affaires qui ne firent pas autant de bruit, si ce n'est dans la communauté libriste :

Voila qui, dans un cas comme dans l'autre, apporte de l'eau au moulin des logiciels libres, tels EncFS pour le chiffrement ou Owncloud pour la synchronisation des données en ligne. L'utilisation de ce dernier fera l'objet d'un futur article, mais signalons dès à présent qu'il existe de nombreux hébergeurs offrant ce service. Et revenons au chiffrement.

EncFS est un système de fichiers chiffrés extrêmement simple à installer et à utiliser. Conçu initialement pour Linux, il est également porté sous Windows, sous Mac et sous Android.

Lire la suite...

vendredi 29 août 2014

Sápmi 2014 : le récit

Nous avons réalisé cet été notre beau projet de randonnée pédestre en Sápmi:  236,55 km (dont une bonne moitié hors sentier) à travers les parcs de Stora Sjofället, du Sarek, du Padjelanta et du Rago. Contrairement au plan initial nous n'avons pas fait une simple traversée mais une boucle Ritsem - Ritsem, évitant ainsi un long trajet en bus et en train pour retrouver la voiture.

Une grande différence avec notre périple de 2012 (traversée Stora Sjöfallets - Sarek - Narvik) fut la météo. Un beau temps exceptionnel pour la région, avec des températures atteignant 25°C ou plus les premiers jours, pendant qu'il faisait un temps de chien sur les Alpes françaises.

Ceux qui seraient tentés par une telle aventure trouveront sur cette page un descriptif détaillé de l'itinéraire suivi, avec liens vers nos trace GPS et conseils pratiques. Vous pouvez aussi regarder notre album photos ou ci-dessous sous forme de diaporama (HD 720, n'hésitez pas à passer en plein écran)

samedi 21 juin 2014

Balade au Bout du Monde

Ma chère et tendre étant en difficulté avec ses genoux, mais ce samedi s’annonçant ensoleillé, nous nous mîment en recherche d'une balade pas trop longue et sans beaucoup de dénivelé. Les cartes en ligne telles celles de l'IGN ou de SuisseTopo sont parfaites pour cela. Et nous nous sommes finalement décidés pour le Bout du Monde.

La réserve naturelle naturelle nationale de Sixt-Passy est la plus grande réserve naturelle de Haute-Savoie.Elle comprends de hauts sommets calcaires tels le Buet et le Grand Mont-Ruan culminants à plus de 3000m. quelques glaciers malheureusement menacés par le réchauffement climatiques, et à leur pied l’extraordinaire cirque du Fer à Cheval, Haut de 500 à 700m, long de 5km et d'où jaillissent plus de 30 cascades.

Plus loin la vallée devient plus étroite, encaissée entre les murailles du Tenneverge, du Mont-Ruan, des Avoudrues et de la pointe de Bellegarde. Ici encore jaillissent des dizaines de cascades toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Certaines font résurgence et sortent directement de la roche, Au fond de cette vallée chemine un sentier débonnaire, d'où l'on peut admirer ces merveilles. Il vient buter contre les tours de Saint-Hubert, contrefort du Mont-Ruan, ultimes falaises de ce monde vertical, dans un lieu justement appelé le Bout du Monde.

Pour éviter un aller et retour par la même route nous sommes monté par le pas du Boret et le chalet du même nom, avant de traverser par un sentier en balcon vers le Bout du Monde. Bonne pioche ! Alpages fleuris, sentier ombragé et vue splendide sur le Tenneverge.

Les photos c'est ici .


Haute vallée du Giffre et cascade de la Vogealle

mercredi 11 juin 2014

La Haute Cime des Dents du Midi

Certaines montagnes exercent un pouvoir d'attraction irrésistible. C'est pour moi le cas de la Haute Cime des Dents du Midi dont l'élégante arête sud attire le regard autant que les pas du montagnard. 

Bien visible depuis l'autoroute descendant à La-Roche-Sur-Foron, mieux encore depuis les sommets du Haut-Faucigny ou depuis les Portes du Soleil, elle domine de ses 3257m la vallée du Rhône et le lac Léman et fait face au Mont-Blanc par dessus la tour Sallière et le Mont Ruan. Bref, voilà longtemps que ce sommet était dans ma liste, et puisque ni ma chère et tendre ni aucun de mes amis n'étaient disponible pour ce week-end de Pentecôte je me suis décidé à y aller seul.

Début juin est une période idéale pour cette course : le sentier d'été est presque totalement déneigé, ce qui est parfait pour la montée, mais de longs champs de neige subsistent, notamment sous le sommet et sous le col de Susanfe, ce qui évite aux genoux de trop souffrir des 1850m de dénivelé à la descente. Juste au dessus du lac un alpage plat, sec et sans cailloux constitue un emplacement rêvé pour un bivouac et tout au long du chemin il est possible de remplir sa gourde aux eaux de ruissellement. Enfin il y encore bien peu de monde pour un si bel endroit, une fois passé le barrage : je n'y ai en effet rencontré qu'un couple au sommet et un valaisan solitaire au col des paresseux, avec lequel j'ai fait du reste une partie de la descente.

Seul regret : une brume, que certains appellent brume de beau temps, mais que j'attribuerais plutôt à la pollution, ne me permit pas d'apprécier pleinement le paysage. C'est à peine si je pouvais deviner les sommets des alpes valaisannes au delà du Grand-Combin ainsi que Montreux et le Léman pourtant si proches.

La page des photos.

Vue depuis la tête de Bostan Vue depuis le lac de Salanfe Itinéraire à la Haute-Cime
À la tête de Bostan le 16/03
Depuis le lac de Salanfe
Mon itinéraire

Les Arches du Vet dans le Valbonnais

Après avoir exploré quelques unes des plus belles arches de Chartreuse notre attention a été attirée par mon cousin Rémi sur une curiosité de la région du Valbonnais, en périphérie du parc national des Écrins. Il s'agit d'une cargneule, formation d'origine dolomitique d'aspect ruiniforme, en plein milieu d'une zone de roches métamorphiques.

Vue d'en haut Vue de l'autre coté

Le lecteur exigeant lira avec profit une explication détaillée sur cette page d'un site consacré à la géologie et au patrimoine de la Matheysine et de ses alentours. Pour ma part je me contenterais de vous recommander une agréable randonnée pédestre, pour partie hors sentiers, qui aurait juste mérité un meilleur ensoleillement. En ce début juin nous avons bénéficié d'une floraison variée et des cabrioles de quelques éterlous. Voir sur notre album une sélection de photos.

Pour les amateurs voici trace GPS et son rendu sur la carte.Nous l'avons fait dans le sens Entraigue -> Les Doras, en ayant préalablement laissé un véhicule à l'arrivée. Au niveau de la cabane des Drayes nous avons eu du mal à trouver notre chemin : ne suivez-pas bêtement notre trace :-) Le fichier gpx est quand à lui incomplet car j'avais oublié de mettre mon GPS en position trace dès le départ, mais le début du chemin n'est pas difficile à trouver.

vendredi 30 mai 2014

Sápmi 2014 : les préparatifs

Comme en 2012 nous retournerons cette année en pays Sápmi avec pour objectif une boucle traversant 3 parcs nationaux suédois (Stora Sjöfallet, Sarek et Padjenlanta) et un parc norvégien (Rago). Au total 210km et 4210m de dénivelé, prévus en ±12 jours en fonction de la météo et des options choisies. Voici un aperçu de l'itinéraire (cliquez pour agrandir) :

Vous trouverez ci-dessous des liens avec des cartes détaillées des 4 parties du trajet, utilisant les conventions suivantes :

  • Les traits en rouge représentent l'itinéraire prévu, ceux en vert les variantes possibles
  • Les traits pleins correspondent aux marches sur sentier, les pointillés hors sentiers.

Nous pensons tenir une moyenne de 17km/jours hors piste et 23km/jours sur les sentiers.

Lire la suite...

- page 1 de 7